ROSELYNE ( par Olivier)

Roselyne nous a quittés…

Ces mots je les ai lus, relus, sans comprendre d’abord…

Qu’est-ce encore que cette facétie de notre chère Madame Rosy ? Elle est partie où ? à Buenos Aires ?

Puis j’ai compris.

J’ai compris l’incompréhensible, l’inexplicable, le délirant.

J’ai compris que je ne verrais plus ses yeux pétillants, son visage coquin, ses robes extraordinaires.

Que je n’entendrais plus son rire, son franc parler, ses doigts qui claquent sur le compas.

Que nous ne danserions plus ensemble…

Que ces moments de folie bruyante, de taquineries amicales, de plaisanteries d’adolescents, c’était fini. Définitivement.

Dehors les éléments se déchaînent, ils te saluent, ma Roselyne, ils saluent la tempête d’amour que tu étais, que tu es, que tu seras toujours.

Adieu tanguera aux chaussures à pois,

Fais-leur en voir de toutes les couleurs…

Un abrazo triste…

18 comments on “ROSELYNE ( par Olivier)

  1. Dominique on said:

    Merci Olivier d’avoir trouvé les mots pour exprimer la peine que nous ressentons tous. Nous n’oublierons pas tous ces moments de joyeuse complicité passés avec Roselyne sur les pistes de danse mais aussi , pour nous ,sur les chemins de montagne où sa présence nous apportait tant de bonne humeur à partager.
    Nous irons lui dire adieu vendredi à Montfort sur Meu (près de Rennes) . La cérémonie aura lieu à 10H30.
    Tino et Domi

  2. BIEBER INGRID on said:

    Je partage cette douleur, cette solitude lassée par un petit tourbillon tellement naturel qu’il nous donnait cette bonne humeur et cet humour nécéssaire à tous….Merci Roselyne de m’avoir entrainée dans cette énergie….
    Mespensées sont toutes à toi.
    Ingrid.

  3. rose dajoux on said:

    Belle vidéo pour notre amie ROSELYNE.

    http://www.abaneraz.com/Dans-Tes-Bras,159.html?lang=fr

    ROSE dédit ce tango en HOMMAGE A NOTRE AMIE TANGUERA ROSELYNE qui est partie danser dans la plus belle des milango, là ou ces strasses et ces paillettes qui vont briller de mille couleurs tout comme le souvenir qu’elle nous laisse dans le coeur!
    Bon voyage, ma belle, je sais bien que nous ne recevrons jamais de carte postale de là où tu es mais nous ne t’oublierons jamais tu seras toujours avec nous là où il y aura un TANGO…….
    Danse, danse, danse dans nos coeurs, dans nos pieds, dans notre musique danse, danse ….
    ROSE qui t’imagine dans les bras des plus beaux TANGUEROS

  4. Emilie on said:

    La nouvelle est brutale. Tellement triste.

    Bien sûr qu´on se souvient de Roselyne, nous, les tangueros de Vannes, de Nantes et d´ailleurs. Comment aurions-nous pu manquer sa joyeuse présence sur les pistes de danse et son grand sourire qui accompagnait si bien la musique ? Tu nous manques déjà, Roselyne. Tu manques déjà au tango.

    Une amicale pensée à ses proches et à Braise Tango.

  5. Christine on said:

    Je pleure avec vous tous et je ne suis pas prête de l’oublier, notre Roselyne, si pétillante de joie de vivre.
    Je pleure au souvenir de nos tangos sur une aire d’autoroute, quelque part vers Toulouse,
    de ses chaussures dorées dans ma valise,
    de nos rocks endiablés,
    de tous ces tangos rigolos,
    de toute cette énergie, de cette générosité, cette joie qu’elle nous a données, qu’elle nous a fait partager…
    …ce que c’est injuste, et triste, et violent, ce départ soudain, qui me laisse toute désemparée…

  6. Jack Humbert on said:

    Il n’était pas nécessaire d’avoir dansé de nombreuses fois avec Roselyne pour comprendre quelle personne magnifique c’était. Il y aura un peu de nos tangos dans chacun des prochains que je danserai, Roselyne, afin que cette danse ne devienne pas encore plus triste sans toi.
    Adieu donc, puisque c’est ainsi.
    Jack

  7. Gehannin Christine on said:

    J’ai pu te voir ce jour, Roselyne, te toucher, essayer de remonter tes cheveux que tu aurais trouvé trop plats.
    C’était tellement dûr de réaliser que tu nous avais quitté, j’en ai vraiment pris conscience.
    Tu vas nous manquer pour nous entraîner et enjouer nos sorties tango à l’heure ou, comme toi, nous allons avoir plus de temps à consacrer à la danse.
    Tu resteras gravée dans nos coeurs.
    Christine G.

  8. Daniel on said:

    Hasta la vista Roselyne, on se retrouvera au paradis des danseurs de Tango

  9. Pascale on said:

    Ce soir à la Viruta, la première « pensée triste qui se danse » sera pour toi…
    Un saludo, Guapa y un gran abrazo
    Pascale

  10. Thierry Le Cocq on said:

    J’apprends avec tristesse la disparition d’un membre de notre communautési grande est si petite à la fois qu’un jour où l’autre nous finissons par tous nous apercevoir, sans jamais vraiment nous connaître. Et pourtant c’est avec la même peine que nous ressentons ces moments douloureux.
    Une pensée à Jocelyne et à ceux qui souffre de son départ de notre part à ….Thierry etAlessia

  11. Stéphanie on said:

    Te souviens-tu de nos virées nocturnes ?
    Te souviens-tu de nos soirées interminables ?
    Te souviens-tu de nos discussions sans fin sur la vie, le tango ?
    Te souviens-tu de nos soirées enivrantes ?
    Te souviens-tu de nos vacances ?
    Te souviens-tu de tout cela ma petite Roselyne ?
    Moi, je me souviens de tout, de toi, ton sourire, ton rire, ta fraîcheur, ta bonne humeur, ta joie de vivre, ta générosité, ton parfum, tes tangos, ton imper panthère …
    Que de bons souvenirs passés en ta compagnie.
    Tu vas me manquer, tu me manques déjà, toi, ma petite maman du tango …

  12. Colette on said:

    Roselyne, en ce vendredi 13 février (c’est bien de toi ça de choisir une date comme celle-là!!), Toute ta Grande Famille était là autour de toi, ta famille biologique, ta famille tango, ta famille rock, ta famille copains-copines-confident(e)s…
    Roselyne au grand cœur, tu nous voulais tous autour de toi… C’est à l’église de Montfort que tu l’as fait ? Toi qui voulais faire une grande fête pour tes 60 ans, pour fêter aussi ton entrée dans une nouvelle vie « la retraite » tant méritée, avec plein de projets : le tango qui était ta passion et que j’avais plaisir à te voir danser, ton voyage en Argentine avec Bernard, les soirées avec les copines pour refaire le monde!! … mais aussi les moments famille avec tes filles et surtout tes petits-enfants…
    Tu voulais être partout à la fois, mais voilà que la vie en a décidé autrement ce dimanche soir 8 février.
    Tu es partie beaucoup trop vite… mais la vie était ainsi pour toi, tu avais envie de faire tellement de choses à la fois, tu étais toujours là pour rire, danser, partager.
    « Rebondir » était ton moteur… et tu savais le partager… pour redonner de l’énergie, consoler…
    Tu m’as tant donné ma grande sœur de cœur…

    Ta famille est belle et grande car tu étais unique pour chacun de nous.
    Nous t’avons enveloppée de notre douce amitié pour te laisser partir.
    Va, vole et danse dans les étoiles, … ton énergie reste en chacun de nous.
    Merci à la Vie qui t’a mise sur mon chemin. Merci ma belle, je t’aime.

  13. jacky phalippou on said:

    La terrible nouvelle est arrivée à toulouse où nous étions plusieurs à la connaitre, l’apprécier et partager avec elle des moments devenus inoubliables de festivals argentins. Continuons à tanguer pour et avec roselyne, femme nature, pétillante, entière. Abrazo triste aujourd’hui. jacky

  14. No he tenido la suerte de conocer a Roselyne, pero si comprendo el sentimiento que transmite la pérdida de un amig@, pues no hace demasiado tiempo lo sufrimos con una amiga que además estuvo en nuestra casa, ahora hace justo un año, en Diciembre nos dejo, y el tango se volvió triste.

    Para Roselyne y para ella, y la gente que queremos y que pese a que no están seguimos llevando en nuestro corazón.

    Un beso. Eva.

    Para ellas este tango que se llama

    AMIGOS QUE YO QUIERO.

    En la vida tenemos mil cosas
    que son grandes, sublimes y hermosas,
    que ennoblecen y alegran el alma
    alentándonos el corazón.
    Pero hay una, sutil y suprema,
    que nos llega tranquila y serena,
    es hombría y lealtad,
    sentimiento y bondad,
    es sublime, se llama amistad.

    Amigos que yo quiero
    escuchen este tango,
    que lleva entre sus notas
    un apretón de manos.
    Fue escrito con el alma
    pensando en la amistad
    con lágrimas lo canto
    por lo que ya no están.
    Alcemos nuestras copas,
    aquí en el viejo bar,
    que mientras haya amigos
    dan ganas de cantar.

    La existencia si es negra condena,
    con amigos parece verbena,
    sin amigos no vale la pena
    esta vida llena de dolor.
    Los amigos igual que poetas
    tienen hondas ternuras secretas,
    acerquémonos más a la noble amistad
    que nos llena de fe y de bondad.

  15. Eraneffe on said:

    Roselyne, tu nous manques. Merci aussi à tous les hommages affectueux.
    Tendrement,
    - E -
    http://letempsdesbenevoles.jimdo.com/themes/roselyne/

  16. Aline on said:

    Roselyne, ma partenaire de présidence
    Depuis ton départ, les mots se bousculent et je suis encore désemparée.
    Tu comptais beaucoup pour moi et je pouvais compter sur toi.
    Tu assurais toujours de bonne humeur avec cette sacré pêche.
    Je garde précieusement : nos échanges, le souvenir de tout ce qu’on aimait partager ensemble, ton sourire,et toute ton énergie; je vais retrouver les paroles de sagesse tibétaine que tu m’as fait connaitre et comme çà ,tu restera présente pour moi.

  17. Séverine on said:

    Juste un mot qui me paraît essentiel après lecture de tous ces magnifiques hommages à maman : MERCI.

  18. magda et johan on said:

    Aujourd’hui je viens d’entendre que Roselyne nous a quitter.
    Elle était une vraie tanguera !
    Magda et Johan (Belgique)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Les balises HTML ne sont pas autorisés.