Milonga d’été au Cargo
J’étais hier soir à la fête de l’été organisée, par les « Allumés », au Cargo. Ai-je vraiment dansé? Non. J’ai tourné, je répète, tourné sur la piste. Mon danseur respectait parfaitement le sens du bal, sans demander de grandes démonstrations, bien. Mais que dire de ce grand chambardement partant dans tous les sens….?
Mes chers amis n’étaient pas là, hélas.
Marie

4 comments on “Milonga d’été au Cargo

  1. Michel WEYL on said:

    Je n’ai pas pu aller danser au Cargo, Marie (je ne sais quelle Marie, il y en a bcp à la tangueria), ce soir là, mais d’après tous les commentaires que j’ai pu entendre, je ne le regrette pas… Cela confirme ce que je dis depuis déjà bien longtemps et ce à quoi j’ai fait une allusion dans mon article sur BERDER : l’ambiance sur les pistes de danse à Nantes commence à ressembler à celle qui règne sur les routes, dans les supermarchés, sur les plages, sur les pistes de ski…
    Faudra-t-il installer des radars et des caméras au quatre coins de la tangueria?
    Eh oui, le tango n’est qu’un reflet de la société, de la façon dont nos enfants (et petits enfants : c’est pire…) sont élevés. Toutes les recommandations qui peuvent être faites dans les cours aux débutants concernant les règles de circulation dans le bal, le respect des autres, deviennent caduques dès que ces messieurs ont l’impression de savoir faire quelques pas, leur égo commence alors à enfler démesurément et j’attends en vain qu’il finisse par exploser. Mais comme on dit : ce sont les plus gênés qui s’en vont…

  2. Tino & Domi on said:

    Marie c’est Marie, Michel je ne te donne aucune piste supplémentaire. A toi de trouver…

  3. Daniel on said:

    Il serait bon qu’il y est un responsable de soirée qui puisse intervenir remettre en mémoire le code du bien se conduire en Milonga, j’ai vue à Buenos Aires, des DJ intervenir pour remettre un peu d’ordre dans des soirées qui partaient en désordre, pouquoi ne pas en faire autant chez nous ??
    Et surtout, dire durant les cours que l’on ne danse pas Tango Nuevo en Milonga, cela évitera pas mal de coups de talon dans les chevilles.

    Je crois qu’il serait temps de faire ou refaire un peu d’éducation Tanguera durant les cours plutôt que d’apprendre de nouvelles figures qui ne serviront jamais en bal.

  4. Michel WEYL on said:

    Daniel, l’idée d’un DJ régulateur est séduisante,mais tous les DJ n’ont peut-être pas l’autorité naturelle de ceux de Buenos-Aires qui sont connus, reconnus et… respectés.
    Quant au tango-nuevo, on comprend pourquoi ça se danse avec des baskets, ça fait moins mal un coup de Nike, Adidas et autres qu’un coup de SAM à talons aiguilles (je fais un peu de pub pour Marie, coucou Marie!, en passant). Mais je crois que pour ceux qui dansent « tango-nuevo », c’est devenu leur style, ils ne sont pas capables de danser autrement qu’en zigzaguant sur la piste, même sur Puglièse. Ne demande pas à un musicien classique de faire du jazz et inversement, seuls quelques très bons en sont capables.
    ET enfin, concernant les cours d’éducation tanguera, les débutants y sont certainement très réceptifs, mais les pauvres ils ont déjà tellement de mal à gérer leur propre déplacement, celui de leur partenaire qu’ils sont censés guider (je sais,j’y suis passé, j’ai même écrit un article à ce sujet dans le journal des Allumés à mes débuts)autant demander à un aveugle de se déplacer dans un labyrinthe…
    Ceux qui auraient le plus besoin de tels cours n’en prennent plus depuis longtemps, quand ce ne sont pas ceux-la même qui en donnent…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Les balises HTML ne sont pas autorisés.