AU PROGRAMME POUR DECEMBRE

Du nouveau ce mois-ci .

Nantes Libertango vous propose de découvrir un nouveau lieu pour jouer à……..

…….une milonga comme là-bas ………….

La salle:

La Guinguette Happy Days

Située sur les bords de Loire , elle offre un cadre agréable et un parquet de bonnes dimensions pour le confort des danseurs.

Où?

La guinguette se situe à une trentaine de kilomètres de Nantes , à Champtoceaux (49) , au lieu dit le « Cul du Moulin », au bord de la Loire (rive gauche) à la sortie du pont venant d’Oudon.

http://www.happydays-49.com
Le Cul du Moulin
49270 Champtoceaux
02 40 96 91 20

Quand ?

Dimanche 6 décembre

De 16H00 à 20H00

Une milonga comme là-bas , c’est à dire ?

La soirée se déroulera comme une milonga traditionnelle à Buenos aires.

Mais……..Une milonga à Buenos Aires (comment ça marche ?)

Vous arrivez au bal.

Quelqu’un est là pour vous accueillir et vous placer à la table qui sera la vôtre tout au long de la soirée.

Si vous arrivez en couple, précisez à l’hôtesse si vous souhaitez être placés « juntos » (ensemble) ou « separados » ( séparés).Sachez mesdames que les milongueros n’invitent pas, en principe, les dames accompagnées.

Une fois installés, n’oubliez pas de commander une consommation.

L’invitation.

La femme, même assise, n’est pas seulement dans une position d’attente. Elle est active par son regard qui se porte sur celui avec lequel elle a envie de danser. C’est ce regard qui donne à l’homme la possibilité de l’inviter. Si l’homme a envie de danser avec elle, il fait un geste de la tête et la femme accepte par le même geste ou un sourire. C’est l’invitation.

Cependant, la femme ne doit pas se lever tout de suite mais attendre que l’homme vienne jusqu’à sa table.

Une fois sur la piste, l’homme lui propose « l’abrazo » et la femme l’accepte.

Le regard peut être aussi un refus : il suffit au danseur ou à la danseuse de détourner les yeux pour le faire comprendre.

Les tandas.

Il est d’usage de laisser passer 6 mesures de chaque tango avant de commencer à danser.

A la fin de la « tanda » ( série de 3 ou 4 tangos ) , au moment de la « cortina », l’homme raccompagne sa partenaire à sa place et la remercie. Aucun couple ne reste sur la piste pendant la « cortina ».

Et le jeu recommence……

Le « sorteo »

Au cours de la milonga on marque une pause pour procéder au tirage de la tombola : gardez votre billet d’entrée, il vous permettra peut-être de gagner une bonne bouteille que vous vous empresserez de partager à votre table .

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

Dimanche 20 décembre

un petit air de Noël avant l’heure

Milonga au Sarah B.

De 16H00 à 20H00

Le Sarah B. est un bar charmant sur le vieux port de la Roche bernard (56).

9 quai Saint Antoine -Le Vieux Port – 56130 La Roche Bernard

GPS: Parking de la voûte

Tél. 02 99 90 74 60 – http://www.lesarahb.fr

2 comments on “AU PROGRAMME POUR DECEMBRE

  1. Olivier on said:

    Une magnifique photo de Michel, encore une fois… Tu exposes quand ?

    A bientôt

    Olivier

  2. El Tigre de Nort on said:

    Très important en effet, et indipensable d’expliquer (ou de rappeler) en quoi consiste l’invitation appelée « cabeceo » qui -et c’est fort dommage à mon avis- n’est pas pratiqué chez nous (à moins que LIBERTANGO n’en lance la mode, ce qui est une excellente initiative), et en voici une preuve : dernièrement j’ai eu la stupéfaction de voir un goujat arriver en trombe derrière une cavalière que je m’apprêtais à inviter et lui taper sur l’épaule pour qu’elle se retourne, se dépêcher de l’inviter avant moi au moment même où, face à elle, j’ouvrais la bouche pour lui proposer une danse puis me répondre alors que je lui signifiais mon désappointement « je l’ai touchée avant toi » -je vous jure : c’est VRAI !-
    Je souhaiterais cependant en compléter la description par l’expérience que j’ai vécue l’an dernier à la même époque à Buenos Aires (CF l’article que j’avais écrit en Novembre 2008 intitulé « premiers pas à Canning » et qui figure dans les archives du blog).
    En effet, à moins d’être un maestro ou un roi de la piste, toutes les femmes n’auront pas les yeux rivés sur vous, Messieurs, surtout si vous restez assis à votre table, comme je le croyais initialement, faute d’explications claires et précises, avant d’avoir été « initié » par Jorge (en plus si vous êtes myope, vous et/ou la cavalière convoitée, ça risque de tourner au fiasco…)
    Donc si les femmes restent toujours assises à leur table, en revanche les hommes, eux, se déplacent : entre deux tandas ils circulent parmi les tables, autour de la piste, cherchant à croiser un regard. Mais si une cavalière convoitée n’a pas levé les yeux sur vous alors que vous êtes à moins de trois mètres d’elle, inutile d’insister, passez votre chemin, c’est qu’elle n’a pas envie de danser avec vous ( pas nécessairement parce que vous dansez mal, que vous êtes moche ou que vous sentez mauvais, mais probablement parce qu’elle aura repéré dans l’assistance « le » danseur de ses rêves et qu’elle attend, telle sœur Anne qu’il veuille bien venir : je ne vois que les spots qui rougeoient et le parquet qui flamboie…)
    De cette manière tout le monde y trouve son compte : les femmes n’ont pas à devoir supporter la gêne ou le sentiment de culpabilité d’avoir à signifier un refus en prétextant une envie pressante ou une douleur aux pieds, ni les hommes subir l’humiliation d’essuyer ledit refus : on refait un petit tour, l’air dégagé en visant moins haut, moins jeune ou… moins canon.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Les balises HTML ne sont pas autorisés.